Descente de la Casamance

Au premier réveil après Abéné, nos équipiers nous annoncent qu’ils pensent avoir trouvé leur petit coin de paradis et veulent retourner à Abéné. Ils veulent voir s’ils peuvent mettre en place un projet pour aider les villageois. Nous les laissons partir vers leur destin avec quand même un petit pincement au cœur.

Pour notre dernier soir sur Ziguinchor, tous les bateaux des voiles du partage mangent ensemble au restaurant. C’est aussi l’occasion d’accueillir nos nouvelles équipières Maëlis et Lucia, les deux cyclistes qui ont fait 6834 km depuis Chambéry pour rallier Ziguinchor au Sénégal. Elles font la transatlantique avec nous avant de continuer de pédaler direction l’Argentine, le pays de Lucia.


 

Le dimanche 23 nous quittons le mouillage direction Niomoun un petit coin très tranquille de la Casamance. L’entrée dans le Bolong (rivière) est un peu compliquée puisqu’il n’y a pas beaucoup d’eau pour passer et il n’y a pas non plus de carte précise des fonds marins. Nous entrons donc à tâtons précédé de bateau avec un plus petit tirant d’eau que nous. Comme cela grâce à leur sondeur ils peuvent nous communiquer par VHF la profondeur qu’il y a sous leur bateau. Tout se passe sans encombre et nous remontons tranquillement ce Bolong jusqu’à l’ile de Niomoun.


Nos deux équipières profite de cet arrêt pour organiser une soirée cinéma comme elles le font chaque soir depuis leur départ de France. L’originalité de leur cinéma est qu’il faut pédaler pour créer l’électricité nécessaire à la projection du film. La projection se fait dans la cour du collège contre un des murs blanc du bâtiment principal.


Sur une des deux photos vous voyez Kirikou projeté sur le mur et sur l’autre Lucia qui pédale. Cette projection a été un succès, il y a eu à peu près 400 personnes.

 

Le lendemain matin nous sautons dans une pirogue direction l’île d’Hilol, nous apportons en main propre des coli pour le collège de l’île, ce n’est pas moins de 6 ordinateurs qui ont été donné pour cet établissement.



La cérémonie de remise des colis a été accompagnée de chants et danses traditionnels.

 

Avant le repas, Anne et Cindy profite d’un temps mort pour visiter l’école primaire de Kouba dans le but de faire un échange entre cette école et l’école Bilingue d’Annecy en Haute Savoie. L’école de Kouba est une petite école de brousse situé sur l’île d’Hilol (Hillol) en Casamance avec 5 classes dont les âges vont de 3 à 9 ans.

L’école a été construite en 1980, la réfection a été entamée en Octobre 2013. C’est à cette époque que l’électricité a été installée et que l’école maternelle a été construite. Cette école permet à des enfants venant des villages environnant d’aller à l’école, ils font environ 1,5km à pied tous les matins pour se rendre en cour. C’est aussi là-bas que se trouve la maternité et le dispensaire médical. Cette école est fourni en électricité grâce à une centrale de panneau solaire qui a été installée par électricien sans frontières.





 

 

 

Nous quittons notre havre de paix le 28 novembre direction Karabane, notre dernière escale avant la grande traversée…. !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s