Dakar

Premier samedi à Dakar, nous avons rendez-vous à 13h avec Paul pour visiter la ville. Ils nous emmènent manger dans un boui-boui, pour nous faire goûter un poulet yassa, qui au final s’est transformé en bœuf yassa, parce que le poulet n’était pas encore déplumé ! C’est un plat à base de brisure de riz avec des morceaux de bœuf, d’oignons, de citron et de leur délicieuse sauce dont on a pas réussis à avoir le secret ! Nous avons aussi goûté le café Touba, café spécial du Sénégal fabriqué à Touba. Spécial parce que le café est grillé au feu de bois avec des graines de baobabs, ils rajoutent ensuite quelques épices et beaucoup de sucre ! Un délice !

Paul nous propose ensuite de nous emmener dans son quartier et par la même occasion au salon de coiffure de l’ami de sa sœur. Il est 14 h, nous sautons dans un taxi direction le quartier Markat. On arrive dans un quartier bien vivant avec des enfants de partout, des biquettes qui se baladent de pas de portes en pas de portes, des chiens allongés au milieu de la rue…. Bref, vivant et agréable ! Vu qu’on est entre filles, on se dit pourquoi ne pas en profiter pour changer de tête ?! Hop, direction le marché, on achète des mèches, des perles, des coquillages et c’est parti pour le relooking ! il est 16h….

6 heures plus tard, 22h30, 300 tresses plus tard, nous n’avons toujours pas fini…

Après cette belle journée où nous avons rencontré la moitié du quartier tout en restant au salon, on a pris la décision de leur faire un don de fournitures scolaires. Nous revenons donc le lendemain pour leur apporter un colis qu’on avait récolté à l’école bilingue d’Annecy-le-Vieux et l’école Les Cordeliers de Seynod.

Merci à ces deux écoles qui ont fait ces dons, tous ces gens vous remercie du fond du cœur !

Après cette aventure, nous devons travailler un peu sur le bateau : Prune nettoie le moteur armée d’une serpillère (alias la Georgette)

Axel et Cindy vont acheter le nouveau régulateur de tension pour les panneaux solaire qui produisent l’électricité nécessaire au fonctionnement des instruments de navigation sur le bateau. En chemin ils croisent une manifestation Bayfall.

Pendant ce temps Anne honore sa parole en faisant une montagne de crêpes.

Petite explication : deux jours avant, quand tous les voiliers arrivent à Dakar, nous sommes déjà sur place avec Tiamat, Anne s’est donc proposée pour donner les renseignements nécessaires pour mettre qu’ils mettent l’ancre en toute sécurité puisqu’il y avait des épaves à proximité. Donc Anne annonce à tout le monde que pour se parer de l’épave la plus proche il faut mouiller à tribord du trimaran. Cependant elle regardait vers l’arrière du bateau ce qui la complètement perturbée. Au moment où elle se rend compte de son erreur, elle saute sur la VHF pour rectifier ; mais c’était trop tard ! Un des bateaux avait déjà mis sont ancre, il a donc été obligé de la relever pour aller plus loin. Le gage qui a été imposé à Anne a été de faire une montagne de crêpes pour tout le monde. Elle nous fera donc 104 crêpes par 45c° ! Ce fut une belle occasion pour réunir tous les bateaux des Voiles du partage autour d’un goûter organisé par le Tiamat crew. Au menu jus de fruit pressé par nos soins, pastèque et bien sûr les crêpes.

112914_1123_Dakar12.jpg


Clémence équipière de Cap Sud (le bateau de l’amiral des Voiles du partage)

Patricia femme du capitaine de Bororo (un super maramu !)

Voici Monsieur Tonton équipier de Bororo

Après une petite semaine passée sur Dakar et un nouveau jeu de voiles… …nous reprenons la mer direction la Casamance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s