Tiamat retrouve son environnement, la dernière ligne droite

Après une longue période sous silence, nous revoilà !

Les nouvelles sont bonnes : L’association Tiamat Humanitaire prend forme grâce au soutient de la famille et des amis qui on participé à la collecte sur Kisskissbankbank. Une partie de cet argent (1700 €) nous a servi à financer les travaux sur la coque. Le Tiamat Crew se fait donc le plaisir de vous présenter la nouvelle Tiamat !!

après

après

avant

avant

 

CIMG1533

Il aura fallu beaucoup de sueur et peu d’heures de sommeil pour venir à bout d’un chantier tout de même colossal ! Quelques chiffres pour se donner une idée :
Deux semaines de ponçage sur environ 200 m² et en une semaine on a posé trois couches de gelcoat (partout sauf sur le franc bord), on a mis 4 couches de peinture alkyle-uréthane sur le franc bord et sur le pont. Nous nous sommes également occupé de l’hélice. Et un couple d’amis sont repartis avec notre moteur hors bord avec la ferme intention de le remettre en état (merci Jean-Paul et Hélène Mounat et ouais ça c’est de la solidarité gantoise 😉

On bosse même la nuit pour être dans les temps

On bosse même la nuit pour être dans les temps

CIMG1558

 

Heureusement, des irréductibles se sont joints à nous, MERCI aux nombreuses personnes qui nous ont donné un coup de main ou qui sont simplement passés voir l’avancé des travaux et qui nous ont redonnés la force d’enchaîner. « Je ponce donc je sue » j’avais déjà croisé ce dicton et je m’étais den tenue pour poser le gelcoat !it plus jamais je ne poncerai de la résine. Il ne faut jamais dire jamais…

Petite couche de peinture pour le finish !

Nous avons bichonné notre Tiamat et elle nous l’a bien rendu. A l’aller, pour nous rendre au chantier, nous avions entre 8 et 10 noeuds de vent nous avancions tant bien que mal à 1,8 noeuds voir 2 noeuds. Au retour les conditions étaient similaires en tous points même vent, même mer mais Tiamat était plus légère et beaucoup plus lisse. Si bien que dans les 8/10 noeuds de vent nous avancions à 5 noeuds. Il ne nous reste plus qu’à nous occuper de nos voiles et nous filerons aussi vite que le vent! Oui bon ça va, on a le droit de rêver…non????

Après cet énorme chantier nous nous sommes octroyés des jours de récupérations (sauf Anne qui continue d’enseigner la voile au club de Balaruc). Mais nous voilà de nouveau prêt à affronter les derniers travaux.

Nous tenions à vous remercier pour votre soutien. Ces derniers temps les choses se concrétisent vraiment et vous êtes nombreux à porter de l’intérêt à notre cause mais surtout à nos valeurs. Ensemble nous sommes plus fort pour faire tanguer la balance des inégalités. Merci à vous qui avez pris la peine de lire mon article.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s