Un projet peut en cacher un autre !

Deux bateau-stoppeuses nous font le plaisir de nous accompagner pendant la traverser de l’Atlantique. Quand il y a de la place pour 5 il y en a pour 7.

Lucia et Maylis sont deux jeunes étudiantes qui ont décidé de pédaler pour faire avancer le monde. De village en village elles vont projeter quelques courts métrages en lien avec les énergies renouvelables  grâce à un projecteur et un système de mini batteries, qu’elles chargeront avec l’énergie du vélo. Leur périple commencera à Lyon direction l’Espagne, le Maroc, le Sénégal puis au bout de ces 6000 km parcourus elles embarqueront avec nous le temps de la transatlantique. Une fois débarquées au Brésil elles entameront la seconde partie de leur voyage qui leur fera découvrir le continent Sud Américain. Tous ces milliers de kilomètres parcourus de façon écologique puisqu’elles n’utiliseront que des moyens de transport « doux », ça inspire le respect.

Ces deux demoiselles nous ont fait le plaisir de venir nous voir pour établir un premier contact et découvrir dans quel navire elles vont traverser l’Atlantique.

Image

Petit mot écrit de leur mains

 Le fil directeur de ce voyage est avant tout un projet qui allie nos deux spécialités. Il s’agit d’un cinéma ambulant qui projette des films en lien avec les énergies renouvelables. Au cours de notre voyage, nous serons en contact avec des associations qui travaillent dans le thème des énergies renouvelables. Nous aimerions rencontrer une association dans chaque pays, à commencer par la France. L’idée est de passer du temps avec l’association afin de découvrir leurs techniques et de pouvoir réaliser un petit documentaire sur leurs actions. Notre cinéma itinérant projettera ensuite les films réalisés afin de créer un débat avec la salle. En montrant les techniques rencontrées dans les pays précédents, la salle pourra à son tour nous faire part de son propre savoir faire en terme d’énergies renouvelables. A la fin du voyage, nous aurons donc un panel de petits films montrant différentes formes d’énergies renouvelables. Seulement, notre cinéma ambulant est spécial : il est indépendant en énergie. Pour cela, nous équiperons nos vélos de dynamos moyeux magnétiques qui rechargeront une batterie pendant notre journée de pédalage et dont l’énergie stockée suffira à faire fonctionner un vidéo projecteur pour projeter les films réalisés précédemment dans les associations. Les projections s’effectueront au gré des rencontres, dans des écoles, villages ou familles chez qui nous passerons.

Nous sommes vraiment heureux que notre projet s’élargisse et cette traversée en compagnie d’une professionnelle de la caméra nous promet de très beaux films souvenir, à découvrir dès notre retour !

lien vers leur blog : http://cinenergie.blogspot.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s