Retour al paìs

Vue depuis l'entrée de la passe suer la mer Méditerranéen

Vue depuis l’entrée de la passe sur la mer Méditerranéen

Notre petit voyage de deux semaines a finalement duré un mois. Un mois de purs délires, de magnifiques paysages et de rencontres magiques. C’est avec un gros pincement au cœur que nous nous résignions à lever l’ancre et quitter notre petite île de paradis. Plusieurs galères surviennent alors comme un signe que ce petit bout de terre méditerranéen ne nous laisserai pas partir si facilement. Une barre de vague s’éclatent contre les falaises de l’entrée de la passe, la météo annonce une belle dépression, c’est maintenant ou jamais. On s’élance donc à travers la baie chaud, prés à bouffer ces maxi vagues qui n’hésiterons pas à nous jeter contre ces fichues falaises si on ne reste pas vigilant. Moteur allumé, tranquille on s’approche de la passe tout en hissant nos voiles lorsque Anne flaire une odeur inhabituelle. Ca sort du bateau, ça sent…ça sent put*** mais on la connaît cette odeur c’est quoi déjà?!? Mais oui c’est ça, ça pue le feu électrique! Direct Axel et notre électricien préféré se précipitent dans la gatte moteur, où effectivement le démarreur surchauffé fort et les fils électriques l’alimentant commençaient à fondre. « On coupe tout !!!!! Exctincteurs !!! » nous hurle le capitaine. Nous nous retrouvons donc à quelques longueurs de bateau de l’entrée de la passe donc complétement abrité du vent à la voile sans moteur. Anne à la barre nous fait une petite démo de tout son savoir faire (4éme française en Moth Europe) En quelques micro réglages, elle capte suffisamment de vent pour amener à la voile notre pépére de 16,25 métres pesant trente tonnes au mouillage entre tous les autres bateaux qui s’étaient ancrés là. Nous faisons donc une manœuvre de mouillage à la voile, une première pour la plupart des équipiers, une fois le mouillage sûr on se penche sur ce maudit moteur. Il nous aura fallu une journée pour trouver la panne et une de plus pour réparer tout ça, et installer de nouveaux câbles.

le cerf volant du voilier un spi d'équipe

le cerf volant du voilier un spi d’équipe

Enfin nous pouvons partir, à l’entrée de la baie ça s’est calmé et le vent s’installe en milieu d’après-midi pour un bon moment. Les conditions idéales, petit vent arrière qui nous permet de faire des pointes à 8,6 nœuds et de stabiliser notre moyenne à 6 nds. Plus la soirée approchait, plus le vent refuse tant et si bien que nous nous retrouvons au prés, notre moyenne ne faiblit pas mais nous dérivons plus, tant pis c’est toujours mieux que la pétole de l’aller.

mouillage de Cadaqués
mouillage de Cadaqués

 

chuttt on nous surveille

chuttt on nous surveille

Deux jours de navigation nous suffirent pour atteindre Cadaquès pour le plus grand bonheur d’Axel qui avait toujours rêvé d’ancrer son voilier dans la crique face à la maison de Salvador Dali. Nous profitons de ce spot deux jours. cependant ça sent la fin des vacances l’eau est beaucoup plus froide, il y a moins de plancton phosphorescent la nuit, le soleil semble nous bouder et surtout partout on entend parler français…

Kia-ora analyse la météo

Kia-ora analyse la météo

Bon ben il est temps de retourner à Balaruc-les-Bains, à côté de Sète, frustrés de ne pas faire demi tour et de repartir vers de nouvelles péripéties. Le lendemain matin après une nuit de navigation où les équipiers ont pris le bateau en main, devenant chefs de bord (la plupart des équipiers n’avaient jamais naviguer avant cette aventure) nous arrivons au port de Sète et ses canaux pour rejoindre l’étang de Thau. Cinq ponts levants et tournants à passer et nous sommes au bercail.

Sète et ses grues en vue

Sète et ses grues en vue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s